J50 : 5 mai 2020

L’utopie qui pointe le bout de son nez pour le lundi 11 mai c’est l’OPA des pistes cyclables sur le réseau routier, le modeste biclou devient objet convoité et le deux-roues, un salut pour qui doit déconfiner.

Ça fait plusieurs années que Mme G. dort dehors, son coin à elle c’est la devanture du « C’est comme ça », elle connaît bien le patron, à force, ils ont pas mal causé, elle lui garde la terrasse il lui file à manger, mais depuis la pandémie rien n’est plus comme avant, les flics ils l’ont virée cinq fois, Mme G., et plus de dix fois ils l’ont verbalisée, pour non-respect du confinement quand on sait pas où crécher, et puis y a plus de bains douches et puis y a même pas d’eau, pour boire ou se faire à manger, Mme G. certains soirs, elle crie Achevez-moi plutôt que de me laisser crever, ce sera mieux comme ça et peut-être plus vite fait.

Pour Philon, cinquante était le jour de la liberté, pour Clément d’Alexandrie, le symbole de l’espérance retrouvée, cinquante chiffre de la joie et de la fête pour les cathos, on a beau reluquer pour l’instant – ça reste à prouver.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :